svetlana k

Une virée au parfum de Russie avec Svetlana K

J’ignore à quel moment la Russie a commencé à me fasciner. Je ne sais plus si c’est en découvrant les paysages sur mon Atlas lorsque j’étais adolescente, ou bien si les écrits d’auteurs russes ont dans un premier temps attiré mon âme vers ce pays-continent. Aussi, je me souviens du magnétisme qu’exerçaient sur moi les documentaires consacrés à la Russie, et plus précisément au Transsibérien.

Enfin, les clips de Mylène Farmer, pétris de références de ce côté du monde avaient enfoncé le clou de l’envoûtement. Quoiqu’il en soit, influencée par ces touches culturelles parsemées sur le chemin de mon adolescence, j’avais fini par me mettre en tête de commencer l’apprentissage du Russe en autodidacte. Cette résolution ne m’avait pas menée bien loin; apprendre une langue sans professeur ni conseil est une tâche bien fastidieuse ! Mais mon cœur a toujours conservé une tendresse bien particulière pour ce pays, sa culture et ses mœurs.

Voyez comme la simple évocation de la Russie parvient à me conduire très loin ! Mais je ne pouvais pas mieux vous livrer ma joie de collaborer avec Svetlana K qu’en partageant avec vous ces quelques confidences. Car c’est de cette jeune créatrice que je vais vous parler aujourd’hui, et je vous la présente sans attendre…

Quelques mots à propos de Svetlana K…

Avant de lancer sa propre marque, Svetlana a passé les vingt-cinq premières années de sa vie en Russie. Mais, attirée dès son enfance par la France et notamment Paris, elle finit par y atterrir dès la fin de ses études. Après avoir travaillé quelque temps auprès de marques de mode, Svetlana crée sa propre enseigne, afin de permettre aux femmes de se procurer les pièces qu’elle imagine pour elles. Et au-delà de la dimension artistique et esthétique, Svetlana a également décidé d’inscrire sa marque dans une démarche éco-responsable.

Elle privilégie des matières naturelles (comme le lin, le coton ou la soie) et parfois recyclées, fait confectionner ses vêtements en Europe dans des conditions éthiques et refuse de se plier au rythme effréné de la mode classique qui implique de sortir plusieurs collections par an, la nouvelle chassant toujours la précédente. Svetlana mise plutôt sur l’élaboration de petites collections composées de pièces intemporelles et solides qui demeureront longtemps dans la garde-robe. Pour le moment, on peut donc retrouver dans la boutique des robes, chemises et tops féminins, élégants et chics. On y retrouve également des foulards provenant de Pavlovski Possad, une ville russe dans laquelle est située une fabrique de foulards, étoles et écharpes réputés pour la richesse de leurs motifs, couleurs et détails.

Trois pièces mises en valeur à travers trois tenues différentes…

J’ai reçu trois pièces différentes que je vous présente à travers trois tenues.

Dans un premier temps, c’est la blouse Alyona que je vous présente.

C’est une blouse aux manches courtes, à basque, avec un joli décolleté en V. Trois boutons ferment la blouse. C’est une pièce que j’ai régulièrement portée tout l’été; c’est la première fois que du lin entrait dans ma garde-robe, et c’est une matière qui me plaît particulièrement. Elle est confortable, douce, et est un excellent régulateur thermique pour le corps, en été comme en hiver. C’est une matière naturelle dont la culture nécessite peu d’eau, d’engrais et de pesticides. La blouse est traversée par de fines rayures pourpre. Elle confère un look vraiment décontracté et romantique à la fois.

 

La seconde pièce est la chemise Alesya, un vêtement très doux confectionné en Lituanie à partir de coton bio tissé en France. Une bordure arrondie en foulard russe rouge orne la chemise. Cette dernière est très légère et confortable, mais le look est habillé et sophistiqué grâce au détail du liseré et aux boutons dorés, ainsi qu’à l’asymétrie qui donne beaucoup d’originalité à la tenue.

Je porte la blouse Alyona et la chemise Alesya avec un pantalon noir en velours côtelé.

Enfin, la troisième pièce est un foulard russe provenant de la manufacture de Pavloski Possad dont je vous parlais un peu plus haut. Cet immense foulard (146x146cm) est entièrement confectionné à partir de laine de mouton peignée. Les franges en viscose sont réalisées à la main. De magnifiques motifs ornent le foulard et font de lui une pièce à la fois traditionnelle et intemporelle. Je l’ai porté autour des épaules comme un châle, mais il se porte également autour du visage, “à la russe”, pour se protéger des premiers frimas.

J’ai associé le foulard avec une robe Fever London rouge plissée.

Conclusion

J’espère que cette petite virée dans l’univers de Svetlana vous aura plu. Les pièces qu’elle nous propose sont simples, raffinées, élégantes et pleines de ce charme russe qui fait toute la différence.

Vous pouvez accéder à la boutique Svetlana K en cliquant ici

Commenter cet article...